EN

Bonjour, les amis et la famille du festival Crow Moon!

Le Corbeau a décidé de quitter le nid cette année et de s’envoler pour quelque temps de réflexion, alors il m’a demandé de partager avec vous qu’il ne peut pas accueillir le festival Crow Moon cette année 2018. Le festival est un être vivant incroyable qui fluctue comme les marées et le temps. Cette année, les organisateurs de l’événement ont décidé de prendre un peu de temps pour réfléchir et observer où une nouvelle direction peut mener pour les années à venir.

Nous sommes très reconnaissants pour tout le soutien et l’amour que nous avons reçus au fil des ans et souhaitons continuer à travailler avec et pour les communautés autochtones. Les premiers habitants de cette terre sont les gardiens de beaucoup de connaissances et de perspicacité et leurs sagesses et connaissances doivent être respectées. Nous devons encore travailler pour faire en sorte que les langues, cultures, traditions, histoires et semences soient accessibles pour nous aider à guérir et à partager la vérité sur qui nous sommes et où nous sommes nés. Il est important de regarder de près nos institutions coloniales d’un oeil critique et de voir comment on fait partie de l’histoire et aussi de la solution. Il est important de réfléchir et de changer d’une manière profonde l’exclusion des langues, cultures, cérémonies, et traditions des Premières nations dans presque toute sphère de la vie canadienne, surtout juridique et le système éducatif. Il est important d’ouvrir son coeur vers un vrai travail d’inclusions, sans prendre une approche assimilation et d’avoir une discussion sur comment on bénéfice de ses institutions coloniales et de les changer pour mener vers une guérison collective. Le respect et l’amour gagneront toujours.

Alors à vol d’oiseau, nous aussi nous quittons nos chers amis et nous ne disons pas au revoir, mais jusqu’à la prochaine fois!

Meegwetch Nià:wen, Wliwni, Nakurmiik, Qujannamiik, Merci, thank you

 

© Le Noyau